La psychogénéalogie : un voyage dans l’histoire familiale

La psychogénéalogie est une approche thérapeutique qui a vu le jour dans les années 1970, sous l’impulsion d’Anne Ancelin Schützenberger. Cette pratique consiste à étudier les événements marquants de l’histoire familiale pour comprendre les problématiques actuelles et mieux orienter sa vie. Dans cet article, nous vous présenterons les bases de la psychogénéalogie, ses objectifs et comment elle se déroule en séance.

Qu’est-ce que la psychogénéalogie ?

La psychogénéalogie part du principe que notre histoire personnelle ne s’inscrit pas uniquement dans notre propre vécu, mais également dans celui de nos ancêtres. Ainsi, certaines problématiques rencontrées au cours de notre existence peuvent être liées à des événements ou des traumas vécus par nos aïeuls. L’objectif de cette approche est donc de mettre en lumière ces éléments afin de libérer les blocages et les souffrances actuelles.

Les fondements de la psychogénéalogie

La psychogénéalogie puise son origine dans plusieurs courants de pensée et de recherche, notamment la psychologie analytique de Carl Gustav Jung, l’approche systémique et les travaux sur les transmissions transgénérationnelles. Elle s’appuie également sur la méthode du génosociogramme, mise au point par Anne Ancelin Schützenberger, qui permet de représenter graphiquement les relations familiales et les événements marquants de l’histoire familiale.

Les objectifs de la psychogénéalogie

La psychogénéalogie vise plusieurs objectifs :

  • Faire le lien entre des problématiques personnelles actuelles et les événements vécus par les générations précédentes : ces dernières peuvent être à l’origine de blocages ou de souffrances dont on n’a pas forcément conscience;
  • Comprendre l’influence de l’héritage familial sur notre parcours de vie, nos choix et nos comportements;
  • Mettre en lumière les éventuelles répétitions de schémas au sein de la généalogie;
  • Identifier les ressources et les forces disponibles dans notre histoire familiale pour mieux avancer dans notre propre vie;
  • Libérer les blocages émotionnels et les croyances limitantes liées aux transmissions transgénérationnelles.
Lire aussi  Comment Devenir Sophrologue: Guide Pratique et Efficace

Comment se déroule une séance de psychogénéalogie ?

Une séance de psychogénéalogie commence généralement par un entretien avec le thérapeute, qui va interroger la personne sur son histoire personnelle et familiale. Il est important de rassembler le maximum d’informations sur les membres de sa famille (parents, grands-parents, arrière-grands-parents), leurs dates de naissance et de décès, leur métier, leurs maladies, etc. Le thérapeute prendra également en compte les événements marquants de l’histoire familiale, tels que les migrations, les guerres, les accidents ou les secrets.

Le génosociogramme

Le thérapeute aidera ensuite la personne à construire son génosociogramme, qui est une représentation graphique de sa généalogie. Ce schéma permet d’avoir une vue d’ensemble des relations familiales et des événements vécus par les membres de la famille.

Les techniques utilisées en psychogénéalogie

Une fois le génosociogramme établi, le thérapeute va utiliser différentes techniques pour explorer l’héritage familial :

  • La lecture symbolique du génosociogramme : il s’agit d’identifier les éventuelles répétitions de schémas ou de situations au sein de la généalogie, et d’en comprendre le sens;
  • La mise en scène des liens familiaux : cette technique consiste à représenter physiquement les relations entre les membres de la famille (par exemple avec des figurines), afin de mieux visualiser les blocages et les dynamiques familiales;
  • Les constellations familiales : inspirée de l’approche systémique, cette méthode vise à mettre en lumière les loyautés invisibles et les héritages inconscients qui peuvent être à l’origine des difficultés rencontrées dans la vie présente;
  • Les rituels de libération : ces pratiques visent à dissoudre les blocages émotionnels et les transmissions transgénérationnelles, en utilisant par exemple la respiration, les mouvements ou les sons.
Lire aussi  Comment devenir naturopathe animalier : guide essentiel

Le travail en psychogénéalogie peut être réalisé individuellement ou en groupe. Dans tous les cas, il s’agit d’un processus progressif et évolutif, qui demande du temps et de l’investissement personnel pour explorer en profondeur son histoire familiale et ses implications dans notre vie présente.

Quels sont les bienfaits de la psychogénéalogie ?

La pratique de la psychogénéalogie permet :

  • De mieux comprendre les origines de certaines problématiques actuelles, comme des difficultés relationnelles, professionnelles ou de santé;
  • D’identifier et de modifier les schémas répétitifs qui peuvent entraver notre épanouissement personnel et nos relations avec les autres;
  • De renforcer notre identité et notre estime de nous-mêmes, en prenant conscience de notre héritage familial et des ressources disponibles dans notre histoire;
  • De développer une plus grande autonomie et liberté face aux influences familiales inconscientes, afin de réaliser pleinement notre potentiel et nos aspirations;
  • D’améliorer nos relations intergénérationnelles, en comprenant et respectant les liens invisibles qui nous unissent à nos ancêtres et aux générations futures.

Un accompagnement sur-mesure

Il est important de rappeler que chaque démarche en psychogénéalogie est unique et doit être adaptée aux besoins et aux attentes de la personne. Un travail sur l’histoire familiale peut être très révélateur et libérateur, mais il demande également un engagement et une responsabilité personnelle pour transformer les prises de conscience en actions concrètes dans notre vie quotidienne.